O.V.N.I

O.V.N.I RECHERCHE DE LA VERITE SUR LES E.B.Es
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Colossales explosions en Tunguska en 1908

Aller en bas 
AuteurMessage
caméleon
Admin
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 13/05/2008
Age : 54

MessageSujet: Colossales explosions en Tunguska en 1908   Mar 26 Aoû - 22:08

L'Agence de Sécurité Nationale de Russie parle.

Les passages suivants sont une transcription d'une interview filmée de Valery Uvarov, de la National Security Academy de Russie, réalisée par Graham W. Birdsall, éditeur de la revue britannique UFO Magazine. L'interview a eu lieu à l'occasion du 12e Festival du Film/Congrès International sur les OVNI qui s'est tenu du 2 au 8 février 2003 à Laughlin, dans le Nevada, aux États-Unis. Cette interview est parue en premier lieu, dans sa version anglophone originale, dans le numéro d'avril 2003 d'UFO Magazine, en Angleterre puis dans le magazine Nexus Australie en été 2003 et finalement, cette version francophone, dans Nexus édition française à l'automne 2003.

( Nexus Magazine lien : http://membres.multimania.fr/frendelvel/nexus.htm )


Graham Birdsall (GB) : Quel est votre titre officiel ?

Valery Uvarov (VU) : Je suis chef du service de recherches et d'informations scientifiques et techniques sur les OVNIS de la National Security Academy, basée à St. Petersbourg, en Russie.

GB : Il s'agit d'une agence gouvernementale russe officielle ?

VU: Absolument. Je suis sous les ordres de deux personnes, lesquelles doivent rendre des comptes à leur supérieur direct qui n'est autre que notre Président (Poutine).

GB : En quoi consiste exactement votre travail ?

VU: Nos activités de recherche se divisent en deux parties. Tout d'abord, nous analysons constamment des données nous parvenant du monde entier. Nous extrayons alors de notre base de données les informations que nous jugeons les plus intéressantes, après leur avoir attribué un code de couleur (rouge ou jaune). Ces informations sont ensuite diffusées dans divers services à travers la Russie.
L'autre aspect de nos recherches découle de la question suivante: les OVNIS existent-ils ou pas ? Nous sommes sûrs qu'ils existent mais qu'est-ce qui se cache derrière leur activité, quel est leur intérêt ?
C'est pour nous le point le plus important et celui sur lequel nous concentrons principalement nos investigations.

GB : Il y a une coopération active entre la NASA et les responsables du domaine aérospatial russe, d'un point de vue technique, scientifique et peut-être même militaire. Êtes-vous en contact ou avez-vous des liens avec des organisations étrangères similaires à la vôtre ?

VU: Je peux vous dire, en toute honnêteté, que deux jours avant de m'envoler pour les États-Unis, j'ai eu une entrevue avec mes... disons, mes patrons. Et ils se sont dits très intéressés par une coopération avec d'autres organisations... disons, nos amis occidentaux. Je peux donc vous dire que cette mission particulière n'en est qu'à ses débuts. Je suis chargé de trouver les bonnes personnes. Une fois que ce sera fait, et que l'étape suivante sera activée, nous pourrons faire quelques avancées concrètes.

GB : Un peu plus tôt, hors caméra, vous avez fait allusion à certains développements importants concernant l'explosion de Tunguska de 1908. Pouvez-vous officiellement nous dire pourquoi vous pensez désormais en connaître la cause ?

VU: Ce n'est pas simplement une supposition; nous en connaissons la cause. C'était un météore, mais un météore qui a été détruit par... disons, un missile. Ce missile avait été généré par une installation matérielle. Nous ne savons pas qui l'a construite mais elle a été construite il y a très longtemps et se situe en Sibérie, à plusieurs centaines de kilomètres au nord de Tunguska. Je peux vous dire que notre enquête a révélé qu'il y avait eu plus d'une explosion à Tunguska. Permettez-moi de vous faire partager l'une de nos informations. La dernière fois que cette installation a tiré un missile c'était les 24 et 25 septembre de l'an dernier. Les Américains... ils possèdent trois bases... ont, eux aussi, remarqué cette explosion.

GB : Pardonnez-moi mais certains diront que cela a des airs de science-fiction.

VU: Graham, vous savez que lorsque nous parlons des vérités qui se cachent sous ce sujet, nous ne le faisons qu'avec ceux qui comprennent la responsabilité inhérente au sujet. Et vous savez que nous avons affaire à une technologie bien plus avancée que la nôtre, à une technologie capable de faire des choses qui nous sont impossibles.

GB : Pouvez-vous nous donner plus de précisions sur l'emplacement de cette installation ?

VU: Recherchez le site de l'explosion de Tunguska. Au sud-est se trouve le célèbre grand Lac Bâikal. Au-delà, vers le nord, un immense territoire stérile pratiquement inhabité s'étend sur 100 000 km². On n'y trouve ni ville ni village. C'est là que nous avons localisé l'installation...

GB : Êtes-vous au courant d'histoires étranges ou de rumeurs concernant ce que l'on appelle la «Planète X» ? Si un nouveau corps céleste était entré dans notre système solaire, les astronomes l'auraient sûrement détecté et auraient signalé sa présence.

VU: Je ne sais pas ce qu'il en est pour les astronomes occidentaux-mais les nôtres affirment que nous n'avons rien à craindre. J'ai entendu des gens parler d'une rotation de 3 600 années pour cette planète, qui se trouve sur une orbite similaire à celle de la Terre mais derrière le Soleil. Nous savons que cette planète et l'installation de Sibérie ont un lien étroit. Permettez-moi de dire que je crois que l'installation maintient cette planète sur une orbite stable. Si cette planète venait à bouger, à changer d'orbite, tout le système solaire deviendrait instable. Au sein de l'association, nous sommés sûrs que cette planète est habitée et que l'installation est conçue pour protéger à la fois ses habitants et nous-mêmes. Nous sommes persuadés que rien de dangereux ne surviendra. Tout est sous contrôle. Nos investigations ont montré que la Terre avait une impulsion - une fréquence parfaitement réglée qui affecte absolument tout, toute chose vivante. Il y a quelque 12 500 ans, cette impulsion correspondait aux 360 jours de l'année - étudiez l'ancien calendrier égyptien - mais c'est alors qu'un astéroïde a frappé la Terre. Nous pensons que l'orbite de la Terre a été modifiée, artificiellement, pour contrebalancer cela. Notre planète s'est éloignée du Soleil, jusqu'à atteindre une impulsion de fréquence de 365.
Cela nous a amenés à penser que nous avons des amis - des amis qui veillent sur nous, en silence. Ils n'ont pas laissé, et ne laisseront pas non plus à l'avenir, une planète, une comète ou un astéroïde frapper et détruire la Terre. C'est, pour nous, un point parfaitement clair aujourd'hui.
Et dire qu'il y en a qui souhaitent doter l'espace d'armes... pour vous dire la vérité, cela fait mal au coeur de tous ceux d'entre nous qui sont impliqués dans ce projet: Nous sommes là, en train d'enquêter sur cette installation, et sur d'autres choses, des choses matérielles, construites ni par les Russes ni par les Américains mais par quelqu'un d'autre, quelqu'un originaire de l'espace extra-atmosphérique. Quelle tristesse d'imaginer ce qui pourrait arriver si l'espace était doté d'armes.
Je vais vous parler franchement. Cette installation possède un système électrique, une source d'énergie. Nous l'avons localisé. C'est pendant le conflit en ex-Yougoslavie que nous avons pour la première fois remarqué une augmentation de cette énergie. Cela nous paraissait incroyable mais nous savons maintenant que cette installation réagit aux conflits et bouleversements sociaux.
Une partie de nos recherches impliquant de fouiller d'anciens registres et documents d'archives, nous sommes tombés sur les textes de l'Echutin Apposs Alanhor [sic]. Nous les appelons l'Alanhor et ils remontent au moins à 4 000 ans. Ils décrivent l'installation, en termes scientifiques, relativement à ce qu'il s'y passait. C'est stupéfiant.
Je me suis rendu là-bas deux fois. La première fois, notre équipe a détecté des niveaux élevés de rayonnement. Je dois avouer que c'était très dangereux, nous ne pouvions pas nous protéger. Les rares habitants de la région avaient bien sûr entendu parler de l'installation et nous l'ont décrite. Ils ont parlé de structures semblables à du métal et nous les ont dessinées. Nous avons tout relevé sur une carte. Mais ces gens, leurs familles et les animaux souffraient de maladies dues à l'irradiation.
Les niveaux de rayonnement sont continuellement contrôlés depuis six ans et aujourd'hui tout le monde - y compris les animaux - a déserté la forêt. Laissez-moi vous confier quelque chose à propos de l'explosion de Tunguska - quelque chose dont on n'a jamais parlé auparavant. Deux mois avant l'explosion, tous les animaux ont fui la région. On aurait dit que l'installation s'était mise sous tension pour s'occuper de l'astéroïde. Cela s'est accompagné d'une augmentation du rayonnement. La même chose se produit actuellement, aujourd'hui même.

GB : A-t-on prévu de monter une autre expédition dans la région et de visiter l'installation ?

VU: Le rayonnement est un facteur à prendre en compte mais, oui, une autre expédition est prévue pour un peu plus tard dans l'année. Ecoutez, nous ne voulons rien cacher. Nous serons heureux d'accueillir des participants du monde entier mais les personnes que nous invitons doivent être responsables aux yeux du monde. Nous voulons des gens honnêtes, ouverts et transparents, désireux de coopérer et d'échanger puis de diffuser les informations scientifiques. Je vous invite, Graham, à venir en Russie et à visiter l'installation au titre d'observateur.

GB : Ce serait un grand honneur. Merci.

VU: Vous pouvez dire à tout le monde que nous, les Russes, avons décidé qu'il était temps que d'autres personnes soient au courant, et pas juste un petit nombre.

source => http://membres.multimania.fr/frendelvel/tunguska/uvarov.htm


Dernière édition par caméleon le Mer 27 Aoû - 0:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis.forums-actifs.com
caméleon
Admin
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 13/05/2008
Age : 54

MessageSujet: Re: Colossales explosions en Tunguska en 1908   Mar 26 Aoû - 22:37

suite de cette affaire .....

L'explosion de Tunguska

( 30 juin 1908
07:15 Explosion de Tunguska (Sibérie).
00:00 5 h après cette explosion du bout du monde, la Grande-Bretagne est éblouie par un coucher de Soleil étincellant. Le Times relatera l'événement : la nuit est si claire que les londoniens peuvent lire leur journal dans la rue, à minuit, sans avoir recours à l'éclairage de la ville ! Un journaliste décrit ainsi cette nuit du 30 juin : Le ciel était clair comme en plein jour et sillonné de nuages de lumière rose ; de ma vie, je n'ai assisté à quelque chose d'aussi stupéfiant.)


Le 30 juin 1908 à 07:17, un bruissement d'ailes d'oiseaux affolés coiffe soudain les rares habitants de la Tunguska, qui étend ses forêts de conifères entre la ville d'Omsk et le lac Baïkal (Sibérie). Quelques secondes plus tard, le battement d'ailes fait place à une gigantesque explosion suivie d'une lueur aveuglante. Un phénomène inconnu vient d'anéantir, dans un véritable déluge de feu, tout un pan de la forêt sibérienne. Dans un cercle de 100 km de diamètre, une faux géante a instantanément couché au sol tous les arbres qui se dressaient là.

Témoignages


Sergei Semenov habitait le village de Vanarava, situé à 60 km de l'endroit. Il raconta avoir aperçu, juste avant l'explosion, un objet énorme et étincelant, gros comme la moitié du Soleil, fendre le ciel à la vitesse de l'éclair. L'objet, suivi par un long sillage de poussière et de fumée, dégagea bientôt une chaleur telle que les vêtements de Semenlov commencèrent à prendre feu. Terrorisé, l'homme eut le temps de courir se réfugier dans sa maison afin d'éteindre les flammes.

D'autres témoins affirment avoir vu s'élever ensuite un énorme champignon de fumée noire, coupant littéralement le ciel en deux.
..........................


Région parmi les plus hostiles, la Tunguska comptait encore moins d'habitants à l'époque que de nos jours. Si les dégâts matériels furent énormes, on déplora donc simplement quelques blessés et brûlés. Mais ce fut un miracle.

A 22 km au nord de Vanarava, les nomades des tribus Tungouzes transhumant dans les forêts pensèrent que la fin du monde était venue. Leurs huttes, arrachées du sol comme des fêtus de paille, s'envolaient aux quatres vents et, pire encore, ils perdirent des milliers de leurs rennes, gravement brûlés.

A Nizhne-Karelinsk, qui est à 200 miles de l'épicentre de l'évenement.

Dans le village de Nizhne-Karelinsk au Nord-Ouest bien au-dessus de l'horizon, les paysans voient un corps briller très fortement (trop brillant pour l'oeil nu) avec une lumière blanc bleutée. Il se déplace verticalement vers le bas pendant environ 10 mn. Le corps a la forme d'un "tuyau" (i.e. cylindrique). Le ciel est sans nuages, à l'exception d'un qui est bas sur l'horizon en direction duquel ce corps luisant est observé, un petit nuage sombre est observé. Il faisait chaud et sec et lorsque le corps brillant approcha le sol il sembla se pulvériser et à sa place un énorme nuage de fumée noire se forma et un fracas bruyant, pas comme le tonnerre mais comme la chute de grandes pierres ou comme un coup de feu, est entendu. Toutes les constructions tremblèrent et au même moment, une langue fourchue de feu traversa le nuage. Les vieilles femmes pleurèrent, tout le monde pensa que le fin du monde approchait[1].

Des personnes entendent l'explosion jusqu'à 500 miles de distance.
............................


Conséquences


Ce jour-là, la déflagration fut si énorme que l'on l'entendit à 1500 km à la ronde, jusqu'au cercle arctique. Outre des secousses sismiques qui se déclenchèrent par vagues dans le monde entier, d'incroyables phénomènes lumineux se produisirent alors. Ce jour-là, la nuit ne se coucha pas dans la région de Tunguska... et pas d'avantage dans presque toute l'Europe, où des nuits d'une blancheur irréelle s'installèrent plusieurs semaines durant (voir ci-après). Quelque chose a explosé avec la puissance de 1000 fois la bombe Hiroshima, dévastant plus de 2000 km2 d'arbres et de faune.

Le lendemain à minuit, 5 h après cette explosion du bout du monde, la Grande-Bretagne est éblouie par un coucher de Soleil étincellant. Le Times relata l'événement : la nuit est si claire que les londoniens peuvent lire leur journal dans la rue, à minuit, sans avoir recours à l'éclairage de la ville ! Un journaliste décrit ainsi cette nuit du 30 juin : Le ciel était clair comme en plein jour et sillonné de nuages de lumière rose ; de ma vie, je n'ai assisté à quelque chose d'aussi stupéfiant.
...............................


Enquêtes


Plus tard, certains compareront cette explosion avec un projet Nikola Tesla, qui semblait recèler lui aussi une puissante de destruction terrifiante. Que se passerait-il en effet si au lieu d'être répartie équitablement sur la planète, toute l'électricité était dirigée en un seul point du globe ? Selon les calculs de Tesla, l'émetteur pourrait fournir une puissance représentant 100 milliards de watts. Focalisée pendant une courte période sur une seule fréquence, cela reviendrait à produire une force de 10 000 000 000 000 000 joules ! Ce qui correspond à 10 mégatones de TNT... soit à peu près la puissance de l'explosion qui eut lieu à Toungouska. Ainsi tenait-il sans doute au bout de ses doigts une arme redoutable, aussi puissante que la bombe nucléaire, qui pouvait être dirigée vers n'importe quel point du globe.

Nikola Tesla
Tesla nait à Smiljan (Croatie, puis Autriche-Hongrie) le 10 juillet 1856 de parents d'origine serbe. Il passe sa jeunesse en Europe de l'Est où ses dons extraordinaires lui valent une célébrité précoce. Surdoué, il est capable de réaliser de tête des opérations mathématiques compliquées, sans tables ni règle à calcul. Il parle 6 langues et sa mémoire visuelle est stupéfiante.

Plus impressionnants encore sont ses phénoménaux pouvoirs de visualisation : doté d'une imagination extraordinaire, Tesla conceptualise une machine, la construit, la teste et en rectifie les erreurs... de tête. Si que bien que toutes ses inventions sont virtuellement parfaites dès leur fabrication. Il dessine par exemple les plans d'un moteur à champ magnétique rotatif dès les années 1880s, ce même moteur à induction qui est encore utilisé dans la plupart des appareils industriels ou domestiques.

Mais son domaine de prédilection est l'électricité. Elle en est alors à ses balbutiements. Dès le début de ses études, il stupéfie déjà ses professeurs par sa capacité à dépasser de beaucoup leur propre entendement. Il est même renvoyé sans ménagement de la meilleure école technique de Yougoslavie après avoir afirmé qu'il peut construire un générateur qui extraierait de la puissance électrique à l'aide d'un cours d'eau. Son professeur qualifie cela à tort de "mouvement perpétuel". En fait l'élève distance rapidement ses maîtres de la vieille Europe ; il ne lui manque plus que l'aller à la conquête du Nouveau Monde. Il fait la connaissance de Robert Oppenheimer.
http://rr0.org/personne/t/TeslaNikola/index.html


Avec les événements du début du siècle (purge politique, première guerre mondiale), la Russie ne semble pas capable d'enquêter avant 1921. Cette année-là Leonid Kulik est sélectionné par l'Académie des Sciences Soviétique pour déterminer ce qui s'est passé. Ce dernier commence à collecter les récits de témoins visuels de l'événement.

En mars 1927 Kulik franchit la voie ferrée du trans-siberien à Tayshet et se dirige vers le village de Vanavara. Il s'agit d'un vieux village, contrairement à Bratsk qui semble composé de trentenaires déplacés depuis la région de Moscou. Il recrute un guide nommé Il'ya Potapovich, dont le frère a ressenti les effets de l'explosion 19 ans avant, sa tente ayant été soufflée à 75 miles de l'épicentre.

A la mi-avril Kulik et son guide ont atteint la rivière Merkirta et ils peuvent observer les premiers signes de dévastation. Depuis la rivière de petits monticules peuvent être observés, complètement vidés de leurs arbres. Kulik monte sur une des plus hautes collines et voit sur au moins 12 miles devant lui les arbres abattus, tous dans la même direction. Le rude hiver l'empêche d'aller plus loin. Il écrit dans son journal des ruines aussi loin que l'oeil peut voir, que cela aurait-il été si c'était Saint Petersbourg ?

source => http://rr0.org/science/crypto/ufo/enquete/dossier/Tunguska/index.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis.forums-actifs.com
caméleon
Admin
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 13/05/2008
Age : 54

MessageSujet: Re: Colossales explosions en Tunguska en 1908   Mar 26 Aoû - 23:22

suite de cette affaire .....

En juin, Kulik revient et suit la ligne des arbres dévastés pour finalement atteindre ce qui va appeler le "chaudron". Là les arbres sont tombés de manière radiale vers l'extérieur. Il se trouve dans une légère dépression avec un diamètre irrégulier d'environ 1 mile. De là la forêt brûlée et abattue s'étend sur 20 miles derrière lui, et 37 miles dans un éventail face à lui. Familier du grand cratère d'Arizona, il cherche en vain le reste d'une méteorite. Il voit de nombreux petits trous plats, mais il ne sait à l'époque s'il s'agit d'une caractéristique naturelle de la région.

Kulik effectuera 3 autres expéditions (en 1928, 1929 et 1938/1939) avant sa mort comme prisonnier de guerre le 14 Avril 1942, défendant son pays contre les allemands.

.........................


Kazantsev
http://rr0.org/personne/k/KazantsevAlexandrN/index.html

En 1946, A. Kazantsev décrit dans une nouvelle de science-fiction que l'affaire de Tunguska en 1908 serait due à l'explosion d'un vaisseau "martien" propulsé par énergie nucléaire. Une idée qui sera aussi défendue par Matest Agrest.

Alexandr N. Kazantsev (colonel)
( Kazantsev naît le 2 septembre 1906 à Akmolinsk (Tselinograd). Sa famille part alors à Petropavlovsk où il commence ses études, puis à Omsk, où il suit une formation d'opérateur de saisie et de sténographe. A 13 ans, il obtient un poste d'opérateur de saisie, et poursuit sa formation technique primaire à Omsk. En 1930 il sort de l'Institut de Technologie de Tomsk, et obtient un poste d'ingénieur mécanique en chef à l'installation métallurgique de Beloretsk.

Kazantsev a une imagination débordante, qui lui inspirera ses futures fictions mais aussi nombre d'inventions. Il développe l'idée d'une arme électrique intercontinentale (dont il reprendra l'idée dans son livre Arenida en 1946), une arme qui intéresse les marshalls Tuhachevski et Ordzhonikidze.

Nombre de ses prévisions scientifiques sous la forme de travaux de science-fiction sont aujourd'hui une realité. Par exemple les super-accumulateurs d'énergie et les supermarchés, la superconductivité, décrits dans une nouvelle de son cru [1] sont en cours de développement dans des instituts de l'Académie des Sciences Russe.

L'astronaute soviétique G. Beregovoy écrivit que Kazantsev dans son histoire Lunar Road avait prédit la construction du Lunohod, le "tracteur lunaire" soviétique, qui fut développé 15 ans plus tard. Son idée grandiose d'un tunnel sous-marin de 4000 km ("Pont Arctique") a quelque chose de commun avec des projets semblables au Japon et en Europe.

En 1939 il fait un voyage officiel aux USA. Sa mission est d'assembler et installer de l'équipement au World Fair de New York. Il écrit un essai à ce propos, qui sera sa première publication : The World of Future.

Aux temps de la seconde guerre mondiale il fait partie des fondateurs et des leaders de l'Institutut de Recherche Electro-Mécanique de l'Union où il met en place la production de tankettes-torpedos pour la défense de Moscou, et apporte ses nouvelles idées. )


Matest M. Agrest
http://rr0.org/personne/a/AgrestMatest/index.html

Agrest naît à Mogilev (Bielorussie) en 1915. Diplômé de l'Université de Leningrad en 1938, il obtient un doctorat en 1946.

En 1959 Agrest avance l'hypothèse du "paléocontact" (qui sera reprise par d'autres, comme Von Däniken). Il avance plusieurs exemples issus de récits bibliques, comme Sodome et Gomorre bibliques (cités jumelles dans l'ancienne Palestine et la plain du Jourdain) qu'il présente comme des sites d'explosion nucléaire, mais aussi l'immense terrasse antique de Baalbek (aujourd'hui au Liban) a été conçue comme plate-forme d'atterrissage de vaisseaux spatiaux. Ses opinions sont publiées en 1960 dans la Literaturnaya Gazeta de Moscou. Il suggère aussi que l'explosion de Tunguska pourrait avoir été provoquée par un véhicule interplanétaire.

Il devient directeur du laboratoire de l'Université en en 1970. Il part en retraite en 1992, où il émigre aux USA, avec son fils Mikail, qui reprend le flambeau de ses opinions.


Nucléaire


En 1961 En URSS, une communication de l'Académie des Sciences indique que le désastre de la Tunguska en 1908 présentait tous les caractères d'une explosion nucléaire.

..........................

Zolotov (1969)


Effectivement le scientifique russe Alexei Zolotov a déclaré avoir trouvé de la radioactivité sur le site de l'"impact". Ce professeur de physique a organisé avec son école diverses expéditions sur le site de Tunguska et a effectué une série d'annonces de "radioactivité anormale". Cependant d'autres expeditions ne trouvèrent pas de radiation anormale en dehors des traces de retombées des essais de bombe H des soviétiques.

Après une enquête de 17 ans, Zolotov expose donc la théorie de l'explosion nucléaire en supposant qu'elle ait été causée par la visite d'un appareil extraterrestre ( Communiqué de presse TASS, mi Octobre 1976 )

D'après lui, un appareil contrôlé par des êtres d'autres mondes pourrait avoir provoqué l'explosion de 1908. Il imagine un appareil propulsé par nucléaire explosant accidentellement en raison d'une défaillance technique.

Zolotov admet aussi les problèmes de cette théorie, réalisant que des dispositifs de sécurités permettraient sans doute de prévenir de telles mésaventures, et observation que la zone réelle de destruction est une démonstration incroyable d'une précision et d'un humanitarisme précis.

A prominent Soviet scientist, Alexei Zolotov, after a 17-year investigation, expanded on the nuclear explosion theory and Kazantsev's alien spacecraft ...pas d info sur Alexei Zolotov hormis ce lien ;
http://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.daviddarling.info/encyclopedia/T/Tunguska.html&sa=X&oi=translate&resnum=1&ct=result&prev=/search%3Fq%3DAlexei%2BZolotov%26hl%3Dfr%26rls%3Dcom.microsoft:fr:IE-SearchBox%26rlz%3D1I7GGLJ
.........................................................


Source : http://rr0.org/science/crypto/ufo/enquete/dossier/Tunguska/index.html#source3
suite..............
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis.forums-actifs.com
caméleon
Admin
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 13/05/2008
Age : 54

MessageSujet: Re: Colossales explosions en Tunguska en 1908   Mar 26 Aoû - 23:50

Le 3 décembre 1994, Alexandre Rempel, chercheur de Vladivostock qui a enquêté sur l'affaire de la Tunguska, les ovnis et les divers cultes proliférant en Russie, disparaît. Nul se sait ce que sont devenus ses archives et tous ses dossiers.

A partir de 1999, une équipe de l'institut de science marine de Bologne (Italie) se rend au lac Cheko, à 8 km au nord-nord-ouest de l'épicentre déterminé par Kulik afin de rechercher dans les dépôts du lac d'éventuels marqueurs géochimiques et sédimentologiques de l'événement ( Longo, G., Bonatti, E., Di Martino, M., Foschini, L. and Gasperini, L., 2001. Exploring the site of the Tunguska impact. Abstr. Proc. Norweg. Geol. Soc., 1, 48–50 ).

Cependant, à mesure que leur travail progresse, un 2ème objectif se dégage : trouver des éléments accréditant ou réfutant l'hypothèse que le lac remplisse en en fait un cratère d'impact du bolide. Au fil de cette 2ème enquête, l'équipe constate qu'on ne trouve pas trace écrite de la présence du lac avant 1908.

De plus, l'aspect du lac semble peu compatible avec un processus tectonique ou d'érosion/déposition [6]. Le bolide de Tunguska aurait donc bien pu s'écraser là. En prenant en compte l'épicentre de Kulik, sa trajectoire aurait alors été bien plus sud-nord que est-ouest. Mais que dire alors du site de Shishkov ou du cratère de Voronov ?

...........................................................


Hypothèse d'explication


source : http://rr0.org/science/crypto/ufo/enquete/dossier/Tunguska/index.html#source5


Je vous laisse lire aussi cette source ci dessous , qui me semble interessante, et ou l on parle un peu plus du personnage , "Alexei Zolotov"

http://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.daviddarling.info/encyclopedia/T/Tunguska.html&sa=X&oi=translate&resnum=1&ct=result&prev=/search%3Fq%3DAlexei%2BZolotov%26hl%3Dfr%26rls%3Dcom.microsoft:fr:IE-SearchBox%26rlz%3D1I7GGLJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis.forums-actifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Colossales explosions en Tunguska en 1908   

Revenir en haut Aller en bas
 
Colossales explosions en Tunguska en 1908
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Reine des voleurs, les bases des explosions.
» [ ? ] Explosions sur terrain claim
» Métier d'autrefois: Les Chaudronniers et ferblantiers
» [KoW] Un réelle demande pour des armées colossales?
» Projet guerres en dentelles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
O.V.N.I :: Divers observations :: (Sibérie) 1908 et 2002-
Sauter vers: